Envoyer l'article par email

Courriels des destinataires séparés par des virgules.
Non-respect de la condition suspensive de prêt
10.03.20

La Cour de cassation, dans un arrêt du 13 février 2020 n°19-12240rappelle que le non- respect des stipulations de la condition suspensive de prêt (conditions du prêt sollicité) fait que la condition doit être réputée accomplie et que le bénéficiaire de la promesse synallagmatique de vente est redevable de la clause pénale à l’égard du vendeur (promettant). La cour d’appel de Bordeaux, confortée par cet arrêt, avait relevé que peu importait que la somme empruntée ne permette pas de financer l'intégralité du prix d’achat du bien immobilier, dès lors que ce concours bancaire était une condition de la vente. 

Me Cyril SABATIE Avocat spécialiste en droit immobilier