Envoyer l'article par email

Courriels des destinataires séparés par des virgules.
03.09.13

Assureurs comme professionnels de l'immobilier craignent que la future garantie universelle des loyers augmente le nombre d'impayés des locataires, sachant que leur propriétaire sera indemnisé. La "garantie universelle des loyers" (GUL), mécanisme de caution solidaire contre le risque de loyers impayés, prévue dans le projet de loi sur l'urbanisme et le logement, devrait être mise en place au plus tard le 1er janvier 2016. 

Son objectif est de rassurer les propriétaires contre les éventuels impayés de loyers de façon à les encourager à mettre en location des logements vacants. Concrètement, un bailleur confronté à une situation d'impayé sera rapidement indemnisé du montant du loyer. C'est l'organisme de la GUL qui examinera la situation du locataire. Si ce dernier subit des difficultés ponctuelles liées à une rupture sociale, économique ou familiale, un accompagnement sera mis en place. Si l'impayé est lié au comportement abusif d'un locataire indélicat, la GUL se retournera contre lui en lançant des procédures de recouvrement forcé. 

Le coût de la GUL, évalué à 1,5 % du montant du loyer, selon les chiffres de Galian, société d'assurance des professionnels de l'immobilier...

Retrouvez l'intégralité de cet article en cliquant sur ce lien : ici