Envoyer l'article par email

Courriels des destinataires séparés par des virgules.
30.06.21

La Cour de cassation, dans un arrêt du 3 juin 2021 n° 19-20657juge que les actions en répétition d’un indu de charges de copropriété se prescrivent par 5 ans à compter de l’événement ayant fait naître cet indu. Au visa de l’article 45-1 du décret du 17 mars 1967 la Cour de cassation prend la peine de rappeler que l'approbation des comptes du syndicat par l'assemblée générale ne constitue pas une approbation du compte individuel de chacun des copropriétaires et que tout copropriétaire est en droit de contester la conformité de son compte individuel (en l’espèce contestation de charges d'électricité de VMC et de la répartition faite de ces charges entre les différents bâtiments par l'ancien syndic). 

En l’espèce, les charges dont il était demandé remboursement avaient été payées en 2012. La demande du copropriétaire avait été formulée pour la première fois en 2019 (elle était donc prescrite).

Maître Cyril SABATIE